Warning: Parameter 1 to wp_default_scripts() expected to be a reference, value given in /home/theradi2/public_html/wp-includes/plugin.php on line 546

Warning: Parameter 1 to wp_default_styles() expected to be a reference, value given in /home/theradi2/public_html/wp-includes/plugin.php on line 546

Already have an account?

Forgot password?

The Radialist

Share my favorites

Enter a valid email address

You can send this message to more than one person by separating the email addresses with a coma.

Send Cancel

Patients

Return to english version

La voie radiale: une technique sûre et plus confortable pour le patient, avec moins de risques de complication et peu de limitations.

Comment Diagnostiquer et traiter certaines maladies du coeur ?

Le cathétérisme cardiaque est une procédure médicale employée pour diagnostiquer et traiter certaines maladies du coeur. Cette procédure est habituellement faite lorsque le patient éprouve des douleurs dans la poitrine ou présente des résultats anormaux sur un électrocardiogramme (ECG) ou pendant un effort physique. Le cathétérisme cardiaque consiste à faire passer un long tube très fin et flexible (appelé un cathéter) par une artère de la jambe (l'artère fémorale dans l'aine) ou du bras (l'artère radiale dans le poignet) jusque dans les vaisseaux sanguins qui nourrissent le coeur (appelés les artères coronaires). Une fois en place, le cathéter permet de visualiser l'état des artères coronaires et de les déboucher s'il y a un blocage.

 

 

Qu'est-ce que la voie radiale

L'utilisation de l'artère radiale dans le poignet comme porte d'entrée pour le cathétérisme cardiaque a été essayée pour la première fois vers la fin des années 80 au Canada. Surnommée la technique transradiale, ou voie radiale, elle est devenue une alternative à l'utilisation de l'artère fémorale.

La voie radiale est aujourd'hui préférée par une majorité des cardiologues d'intervention au Canada, en Europe et en Asie. Comparée à la voie fémorale traditionnelle, la voie radiale offre de nombreux avantages: moins de risque de saignement et de complications au site d'entrée du cathéter, plus grand confort du patient après la procédure et mobilité quasi immédiate, et réduction des dépenses d'hospitalisation.

Separator
La voie radiale est aujourd'hui préférée par une majorité des cardiologues d'intervention au Canada, en Europe et en Asie.
Separator
Pourquoi la voie radiale est-elle préférée ?

L'artère fémorale, grâce à son grand diamètre, permet d'utiliser pratiquement n'importe quelle taille de cathéter. Mais elle est parfois difficile d'accès, particulièrement chez les patients en surpoids parce qu'elle est située en profondeur dans le corps. De plus, pour arrêter le saignement une fois la procédure terminée, il faut appliquer une pression forte au niveau de l'aine. Le patient doit alors rester à l'hôpital immobilisé, allongé sur le dos pendant près de quatre à six heures. Cette position peut être difficile et douloureuse pour certains patients, par exemple chez les patients âgés ou ceux ayant des douleurs au dos ou à la hanche. Enfin, la complication la plus fréquente demeure le saignement interne (aussi appelé hémorragie) et qui n'est pas visible immédiatement puisque l'artère est située en profondeur.

En comparaison, l'artère radiale située dans le poignet est plus proche de la surface de la peau. Le cardiologue peut donc faire entrer le cathéter plus facilement et de manière moins inconfortable pour le patient. D'autre part, une fois la procédure terminée, une bande semblable à un bracelet est alors placée autour du poignet, assurant une pression suffisante et empêchant le saignement. La plupart des patients peuvent se lever presque immédiatement et marcher. À la différence de l'artère fémorale, il y a très peu de saignement à l'artère radiale et si jamais cela se produit le saignement est facilement visible.


La voie radiale est-elle pour tous ?

Il existe quelques conditions préalables pour qu'un patient puisse profiter de la technique radiale. La principale est de s'assurer qu'il y a bien une double circulation sanguine à la main. L'artère radiale fait une boucle autour de la main et rejoint une deuxième artère (appelée artère ulnaire). Les deux artères fournissent le sang à la main et aux doigts. C'est précisément ce double approvisionnement de sang qui rend la technique radiale sécuritaire. Si l'artère radiale se bloque (une complication rare) le résultat clinique tend à être bénin, parce que l'artère ulnaire continue à fonctionner.

Bien qu'il y ait très peu de limitations à utiliser la voie radiale, quelques contre-indications existent, telles que la nécessité d'utiliser des cathéters plus gros pendant la procédure, la présence de pontages à certains endroits du cœur, ou des vaisseaux trop tortueux qui empêchent le cathéter de se rendre aux artères coronaires depuis le bras.

L'hospitalisation de jour est une réalité

Des études ont montré que lorsque la santé du patient le permet, la sortie de l'hôpital le jour même du cathétérisme cardiaque est efficace et n'affecte pas la sécurité du patient, et lui donne grande satisfaction. Une hospitalisation de moins de 24 heures est possible aussi avec la technique fémorale, mais compte tenu des risques de saignement reliés à cette technique, peu de cardiologues se sentent confortables avec cette idée.

Le choix du patient

Les patients qui ont déjà subit la technique radiale et la technique fémorale, ont une forte préférence pour la technique radiale pour le meilleur confort qu'elle offre et la possibilité de se déplacer rapidement de façon autonome. La satisfaction du patient est également confirmée par les cardiologues qui emploient la technique radiale. Si les patients sont mieux informés de ses avantages, ils pourront dorénavant réclamer que le cardiologue d'intervention les traite par la voie radiale. Et si le cardiologue n'utilise pas cette voie, les patients auront conscience que ce n'est pas parce que la technique radiale est moins bonne mais parce que le cardiologue n'a pas été formé à cette technique ou n'a pas l'infrastructure pour la proposer.

L'impact de la voie radiale

Utilisation variable à travers le monde

Dans certaines régions du monde (comme les États-Unis) la voie radiale reste peu utilisée. La raison principale est le manque de cardiologues d'intervention entraînés à cette technique. Par contre, au Canada, certaines régions de l'Europe et en Asie la voie radiale est utilisée chez plus de 40% des patients, certains centres spécialisés l'utilisant même chez plus de 90% de leurs patients.

Les autres raisons qui limitent l'utilisation de la voie radiale sont le manque d'incitation économique (causé par le système de remboursement), et le manque d'information du patient. Cependant la situation évolue, et de plus en plus de professionnels de la santé reconnaissent les avantages considérables reliés à la diminution des complications, la plus grande satisfaction du patient, et le moindre coût pour la société (les complications coûtent cher). Par exemple, à la fin de 2007 seulement 1,3% de toutes les interventions coronariennes aux États-Unis ont été effectuées par voie radiale. Fin 2009 ce chiffre est passé à 4,5%, et les récentes estimations donnent maintenant un chiffre de 10%.

Impact économique

Dans le climat économique actuel de restrictions budgetaires au niveau des systèmes de santé, l'utilisation de la voie radiale pour le cathéterisme cardiaque et l'intervention coronarienne peut faire partie intégrante des stratégies de contrôle des dépenses, tout en améliorant le profil de sécurité et en maintenant la qualité et le succès de cette procédure.

Les analyses de coût comparant les voies radiale et fémorale ont révélé une réduction significative des coûts pour l'hôpital et le système de santé avec la voie radiale: réduction des coûts de procédure, du coût des soins infirmiers, de la durée du séjour à l'hôpital, ainsi que des coûts reliés aux complications après procédure. L'hospitalisation de jour lors d'un cathétérisme cardiaque par voie radiale, réduit aussi considérablement les coûts des soins de santé.

La voie pour l'avenir ?

Il faut s'attendre à ce que la voie radiale soit de plus en plus recommandée dans les manuels et par les directives de pratique clinique, et devienne une référence pour la qualité des soins. Les futurs cardiologues d'intervention poursuivront le développement et l'amélioration des techniques, dont la technique radiale, et celle-ci constituera l'une des principales avancées initiées par leurs prédécesseurs.

Enfin, au delà du cathétérisme cardiaque, la technique radiale est aussi amenée à se développer dans d'autres procédures de cathéterisme, comme celles pour les artères carotides et les artères dans les reins. Par conséquent, un plus grand nombre de patients pourront apprécier la sécurité et les bénéfices de la voie radiale.

Voir le reportage de l'émission Découverte à Radio-Canada pour en savoir plus.

Quest-ce que la voie transradiale

© TheRadialist.org. All rights reserved 2014 | Legal Notices

Université Laval

Follow us

Facebook Youtube Slideshare Flickr

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin